• Alice Bodineau

10 erreurs à ne pas commettre sur Instagram

Mis à jour : mai 19

On voit tellement de choses sur Instagram. Je dirais même qu’on voit de tout, et beaucoup de n’importe quoi… Et dans ce n’importe quoi, j’ai repéré des erreurs fréquentes que tu ne dois pas commettre si tu veux espérer augmenter ta visibilité sur ce réseau.


Instagram ou le réseau social au milliard d'utilisateurs

1. Un profil incomplet

Ce sont les premiers éléments que l’on voit lorsqu’on arrive sur ton profil : la biographie, ton contact et bien sûr, ta photo de profil. La biographie contient les principales informations qui permettront aux petits nouveaux de t'identifier :

  • Nom de votre entreprise

  • Activité

  • Adresse de votre site (ou un arbre à lien)

  • Email de contact.

Si tu ne complètes pas toutes ces informations, tu n'auras pas l’air sérieux du tout et les utilisateurs repartiront aussi vite qu’ils sont arrivés...


Pour celles et ceux qui te suivent déjà, c’est important aussi car ils savent qu’ils pourront rapidement trouver ici le lien vers ton site ou une adresse de contact. Quant à ta photo de profil, elle est pri-mor-diale. L’absence de photo de profil est fatale car ton profil manquera de crédibilité. Sans photo de profil, tu peux être sûr⋅e de faire fuir vos potentiels abonnés. De préférence, insère ton logo (réalisé par un⋅e graphiste professionnel⋅le j'espère).


Pour connaître les bonnes pratiques à utiliser pour réussir la création de votre compte Instagram, c’est par ici : Instagram, 5 conseils pour bien démarrer votre compte d’entreprise.


2. Des photos ou des visuels de mauvaise qualité

On en voit de moins en moins, et c’est tant mieux ! Instagram est avant tout un réseau social de l’image et même si la qualité se trouve aussi dans les textes, on vient sur Instagram pour y trouver des visuels de qualité.


Des photos de mauvaise qualité entachent la crédibilité de ton compte et de ton entreprise : privilégie un contenu de meilleure qualité, quitte à publier un peu moins souvent (la question de la fréquence de publication est abordée dans le prochain point).


Aujourd'hui, les smartphones permettent de réussir des photos avec une belle profondeur de champ. N’hésite pas à t'aider d’applications comme Lightroom ou Canva, qui donneront à tes images un aspect plus professionnel.


Pour aller plus loin : Image : mes 3 applis indispensables.


3. Manquer de régularité ou publier trop rarement

Poster de temps en temps ne suffit pas. Il faut "nourrir" l'algorithme Instagram si tu souhaites être mis⋅e en avant par celui-ci (c'est tout l'enjeu d'Instagram, comment jouer le jeu de l'algorithme sans en devenir esclave...). Deux publications par semaine c'est le minimum. Trois dans l'idéal, plus si tu le peux (attention quand même à ne pas inonder tes abonnés avec trop de contenus).


Pour anticiper et organiser au mieux tes contenus, je te conseille de préparer un calendrier éditorial sur lequel tu pourras travailler seul ou à plusieurs si besoin.


4. Manquer de cohérence visuelle

L'être humain aime les routines, les habitudes, parce qu'elles sont rassurantes.


Donc, plus ton fil d’actualité sera cohérent, plus les abonnés pourront facilement identifier tes publications et te repérer. Une fois encore, cela permet de gagner en crédibilité et d'instaurer un climat de confiance. Pour cela, évite de trop jouer avec les filtres proposés par l'application. Si tu veux quand même utiliser un filtre (je te le déconseille), choisis-en un et garde le même à chaque nouvelle publication. Tu peux aussi faire le choix du noir et blanc, du moment que tu gardes les mêmes éléments visuels d'un contenu à l'autre.


Tu peux aussi choisir, comme Veja le faisait à un moment, de sélectionner trois photos dans le même environnement ou sur le même thème afin d’établir une lecture “par ligne” de ton feed.

Tes choix doivent être cohérents avec ta charte graphique. Cela donnera une harmonie de couleurs et de composition commune à toutes tes photos.


5. Se passer de légende

Un coup à perdre des abonné⋅es et des prospects, ça c'est sûr. Comment faire confiance à quelqu'un qui ne parle pas ? Tu dois prendre la parole sur le produit que tu mets en valeur ou le message que tu veux faire passer.


Elle peut être plus ou moins longue. Je t'invite à faire des tests pour repérer quels types de légendes t'apportent le plus d’engagement. Cela varie selon les marques et les communautés.

Et par pitié, si la légende est longue, aére le texte avec des sauts à la ligne : ce sera beaucoup facile à lire et vous y gagnerez à coup sûr ! On évite les pavés à tout prix ! 😄


Bref, impossible de s'en passer. Seules les Kardashian s’en passent car elles peuvent se le permettre. 😎


6. Trop de posts promotionnels

C’est une erreur facile à commettre… En tant que commerçant⋅e, tu as sûrement envie de mettre en avant tes promotions en cours ou la dernière nouveauté. Tu peux le faire, mais pas trop souvent ! N’oublie que tes abonnés recherchent avant tout de la valeur : des conseils pratiques, des informations que tu peux leur offrir en tant qu’expert.


Si tu es fleuriste, tu peux donner des conseils pour prendre soin des plantes, ou choisir la bonne plante pour chaque pièce de la maison par exemple. Tes conseils d’experts seront très appréciés.


Ne cherche pas à vendre à tout prix : Instagram est une stratégie à long terme car tu construis une relation de confiance avec ta communauté. Tes abonnés te le rendront dès que l’occasion se présentera, c’est certain, mais ne les brusque pas avec des offres promotionnelles à tout-va. Patience. 😇


Kazidomi est un bon exemple :


7. Une mauvaise utilisation des hashtags

Il y a trois choses à ne pas faire avec les hashtags :

  • ne pas les utiliser ;

  • en mettre trop ;

  • choisir les mauvais.

N’aie pas peur de les utiliser ! Il y a quelques bonnes pratiques à connaître mais ils sont surtout là pour t'aider à développer ta visibilité.


Pour tout comprendre sur les hashtags et ne plus faire d’erreurs, je t'invite à lire l'article à ce sujet.


8. Négliger les stories

Quel gâchis ! C’est un format qui plaît énormément aux utilisateurs d’Instagram et qui te permet de varier les formats. En storie, tu peux être plus “cool” sur la qualité des images, moins exigent⋅e, et proposer des formats originaux, plus funs.


C’est l’occasion de montrer les coulisses de ton entreprise, les événements auxquels tu participes ou de donner la parole à tes salariés, à tes partenaires ou à des influenceurs. Elles provoquent un sentiment immédiat de proximité avec les abonnés.

"⅓ des stories les plus regardés dans le monde sont produites par des marques."

Et on ne parle pas forcément de multinationales, au contraire !


Empare-toi de ce format si ce n’est pas encore fait. 😊


9. Ne pas interagir avec ta communauté (messages privés, commentaires…)

Ne pas répondre à tes abonnés envoie un mauvais signal. Si tu n'es pas à leur écoute, ils garderont en tête l’image d’une marque distante avec un mauvais service client...


Pour que cela ne te demande pas trop de temps, organise-toi de manière à ne répondre aux messages qu'une fois par jour ou tous les deux jours si les messages sont peu nombreux. Si vous ne connaissez pas la réponse immédiatement, envoyez un premier message tout simple du type “Merci pour votre message. Nous nous renseignons (auprès de notre équipe) pour vous apporter la meilleure réponse possible ! :)”. Si les messages deviennent trop fréquents et difficiles à gérer, n’hésite pas à déléguer cette tâche ou à leur indiquer une adresse mail ou un numéro de téléphone auquel te joindre.


De plus, répondre rapidement à tes commentaires enverra une bonne information à l'algorithme Instagram. 😉


Tu peux aussi jeter un œil et liker les publications de certains de tes abonnés, notamment les plus actifs et liker voire partager les publications sur lesquelles votre marque est mentionnée. Intéresse-toi sincèrement à eux, et ils s’intéresseront à toi !


10. Faire des fautes d’orthographe et bâcler la rédaction

Ça paraît peut-être évident, mais il me semblait important de le rappeler. Imagine une grande marque comme Adidas ou Décathlon faire une faute d’orthographe dans une publicité... Ça la fout mal, hein 😆 Et bien c’est exactement la même chose pour toi, tout simplement. L'image renvoyée est la même. L'image d'une marque pas vraiment sérieuse...


Sois vigilant⋅e, relis-toi bien et prépare tes publications à l’avance afin de pouvoir y revenir plus tard avec un œil neuf. Demande à des proches de t'aider si tu n'es pas sûr⋅e de toi, ou utilise un correcteur comme Scribens (attention, les outils comme Scribens ne sont pas toujours suffisant et cela ne vaudra jamais un regard humain !).


Renouvelle ton discours, évite les répétitions, raconte des histoires… Cela demande du temps mais c’est important pour ne pas ennuyer tes abonnés. 😉 Tu peux même déléguer cette tâche à un⋅e community manager ou à un⋅e rédacteur⋅trice web.


Pour résumer, voici les 10 erreurs à éviter sur Instagram :

  1. Un profil incomplet

  2. Des photos ou des illustrations de mauvaise qualité

  3. Manquer de régularité ou publier trop rarement

  4. Manquer de cohérence visuelle

  5. Se passer de légende

  6. Trop de posts promotionnels

  7. Une mauvaise utilisation des hashtags

  8. Négliger les stories

  9. Ne pas interagir avec votre communauté

  10. Faire des fautes d'orthographe et bâcler la rédaction


“Un homme averti en vaut deux” : j’espère que cet article t'aura aider à repérer les erreurs à ne pas commettre pour toucher une audience qualifiée et augmenter ta visibilité. Si tu le peux, je ne peux que te conseiller de travailler avec un community manager freelance qui aura à la fois les compétences et le temps pour vous accompagner dans la durée sur la stratégie à mettre en place. Il pourra ainsi veiller à éviter ces erreurs. Tu peux aussi te faire accompagner pour améliorer ta stratégie et tes contenus !


Et pour ne rien rater des prochains articles, c'est par ici que ça se passe :