• Alice Bodineau

Les 3 pilliers indispensables à ta stratégie de contenus

En tant que community manager et au contact de mes clients, j’ai remarqué qu’avant de se lancer dans une stratégie de contenus (sur les réseaux sociaux ou ailleurs), il faut d’abord se pencher sur 3 points essentiels : ton⋅ta client⋅e idéal⋅e, tes valeurs/ton message et ta charte graphique. Sans ces 3 piliers, c’est toute la stratégie de contenu qui sera bancale et donc, inefficace. Ces trois éléments je les ai répertorié ici et je t’explique pourquoi ils sont aussi importants.


1. Le profil de ton client idéal


Ce n’est pas vraiment une surprise n’est-ce pas… 😉 Aussi appelé avatar ou persona, le client idéal est présent partout, dans tous les contenus qui traitent d’entrepreneuriat. Et je te mentirais si je te disais que c’était une formalité…


Au lancement d’une marque, définir son client idéal peut sembler très flou (je sais de quoi je parle 😅). Comment savoir qui je cible en particulier et quels sont ces centres d’intérêts ? Tu trouveras sur le web, pléthore de contenus pour t’aider là-dessus. Tu peux par exemple te baser sur des proches ou poser quelques questions à quelqu’un qui semble proche de ton⋅ta client⋅e idéal⋅e.


N’oublie pas que c’est un profil “idéal”, c’est-à-dire, fictif, inventé, et qu’il n’est pas gravé dans le marbre. Le profil de ton⋅ta client⋅e idéal⋅e est flexible, mouvant. Tu seras forcément amené à le faire bouger, et c’est ok. 🙂


Mais alors pourquoi est-il aussi important de définir quand même un client idéal ? Parce que c’est ce qui va te permettre de poser les bases de ta stratégie de contenu. Sans client idéal, comment peux-tu savoir sur quels réseaux tu dois être présent⋅e en particulier ? Sans client idéal, comment peux-tu savoir quel ton adopter (plutôt formel ou au contraire plutôt décontracté) ?


J’ai dressé ci-dessous la liste des éléments qui me semble indispensables pour débuter (tu peux évidemment l’adapter et surtout la prolonger comme tu le souhaites) :

  • Âge

  • Catégorie professionnelle

  • Situation familiale

  • Types et exemples de média ou divertissements consultés

  • Centres d’intérêts

  • Marques appréciées


A partir de ces données, tu peux alors te projeter, t’imaginer à sa place et comprendre sur quels réseaux sociaux il sera davantage présent et actif, et sur lesquels tu dois donc être présent⋅e avec ta marque, et quels réseaux tu peux au contraire délaisser (au début en tout cas).


2. Les valeurs et messages que tu souhaites porter à travers ton entreprise


Ca, il n’y a que toi qui peut le savoir. Un⋅e coach⋅e sera le⋅la bienvenu⋅e pour t’aider à y voir plus clair peut-être mais les valeurs et les messages que tu veux porter à travers ton entreprise sont intrinsèquement lié à ta personnalité et à ton vécu.

  • Qu’est-ce qui est important pour toi ?

  • Sur quels points il est impossible pour toi de négocier ?

  • Quelles pratiques sont contraire à ton éthique ?


Pour moi par exemple, le respect de l’environnement et l’envie d’agir pour un monde plus juste sont primordiaux. C’est très personnel et nous n’avons pas tous les mêmes échelles de valeurs, c’est pour cela que tu dois prendre le temps d’y réfléchir et que personne ne peut le faire à ta place.

Des exercices de développement personnel ou éventuellement des tests de psychologie peuvent également t’aider à y voir plus clair si tu es vraiment dans le flou.


Quant au message, c’est essentiellement lié à tes valeurs mais peut-être plus difficile à déterminer car il est aussi lié à ton activité.

  • Pourquoi as-tu choisi cette activité et pas une autre ?

  • Qu’as-tu envie de partager au travers de ce travail ?


Les valeurs et le message que tu portes avec ta marque doivent pouvoir être compris entre les lignes de ta communication. C’est ce qui va te permettre d’attirer une audience qualifiée, des abonné⋅es qui se reconnaissent dans ta marque parce qu’iels partagent ces valeurs.


Et ça, personne d’autre que toi, fondateur ou fondatrice de la marque, ne peut le définir à ta place. 😉


3. Une charte graphique

Là pour le coup, si tu n’es pas graphiste de formation, ce ne sera pas possible de tout faire tout⋅e seul⋅e. Un⋅e professionnel⋅le du graphisme doit absolument t’accompagner sur ce point es-sen-tiel.


Pourquoi la charte graphique est-elle si importante ? Parce que sans elle, impossible de créer une cohérence visuelle dans tes contenus. Or, sans cohérence, pas de crédibilité et sans crédibilité, pas de trafic.

(ouais j'étais obligé ouais... 😂)

C’est un peu brutal dis comme ça mais c’est vrai. La cohérence visuelle est essentielle dans la communication des marques. A chaque nouveau contenus que tu publies, ta communauté doit pouvoir se dire d’un seul coup de d’oeil, “tiens, c’est le nouveau contenu de telle marque”. L’essence de ta marque se situe aussi ici.


Définir les valeurs et les messages que tu souhaites porter, c’est essentiel. Définir les éléments visuels qui te permettront de transmettre ces valeurs et ces messages, ça l’est tout autant.


La charte graphique et la cohérence visuelle qui en découle en disent long sur ta marque. Elles racontent aussi quelque chose de ton entreprise.



J'ai mis du temps à mettre le doigt sur ces trois pilliers et à en saisir l'importance. J'espère donc que cet article t'évitera de perdre du temps ou de construire une stratégie de contenus bancale. 😉 Si ça t'as aidé, dis-le moi dans les commentaires !


--

Et pour ne rien rater des prochains articles, c'est par ici que ça se passe :