• Alice Bodineau

5 conseils pour optimiser tes légendes Instagram

J'ai envie de sortir plusieurs articles sur des points très concrets, presque "techniques", de l'utilisation d'Instagram car c'est exactement le type de contenu qui te sera utile pour améliorer ton contenu sur ce réseau social. On commence avec la légende. Officiellement, il n'y a pas de règles pour écrire une bonne légende. Mais dans les faits, il y a des pratiques qui sont plus ou moins efficaces. Je te donne ici celles que qui ont déjà fait leur preuves (tu trouveras sous chaque paragraphe un exemple de marque éthique qui applique cette bonne pratique).


1. Poser un titre

Je vois Instagram comme une plateforme de micro-blogging. Certain⋅es influenceur⋅ses l'utilisent vraiment de cette manière (comme un blog avec des "mini-articles"). On y retrouve donc les mêmes codes que sur les blogs, en plus condensé. Le titre est donc indispensable car il attire l'attention immédiatement. Pourtant, les marques n'ont pas toutes pris cette habitude et c'est dommage car cela peut s'avérer très efficace. Un mot ou un groupe de mots, accompagné d'un emoji sont une bonne base pour commencer. La cohérence est encore une fois importante : essaye de garder le même format de titre sur toutes tes publications.


Quelques exemples :

  • || TITRE ||

  • // Titre //

  • (emoji) TITRE (emoji)

  • Titre (emoji)

  • * TITRE *

  • ⋅ Titre ⋅

  • etc etc


2. Aérer le texte

Tu ne donneras envie à personne (non vraiment, PERSONNE) en rédigeant une légende (aussi bonne soit-elle !) si elle se présente sous forme d'un gros pavé indigeste. C'est aussi une pratique que l'on retrouve sur les blogs mais aussi bien connue des auteur⋅trices de livres tout simplement. Sur le web, et encore davantage sur les réseaux sociaux, il y a une guerre de l'attention. Si ton texte n'est pas aéré, tu perds cette bataille en un instant et tu perds une chance de diffuser ton message. Ce qu'on veut, c'est que tes abonné⋅es lisent tes publications. Ce ne sera possible que si ta légende est suffisamment aérée. Pour cela tu dois impérativement revenir à la ligne régulièrement et éviter les phrases trop longues.


3. Semer des emojis avec parcimonie

Les emojis sont géniaux en ce qu'ils permettent à la fois d'attirer l’œil et d'aérer le texte. Ils racontent une émotion, une sensation, un environnement, un détail... en un clin d’œil ! On les adore et on les utilise pour cela.


Attention toutefois à ne pas les utiliser à outrance au risque de paraître aussi ringard que racoleur.


4. Ajouter des hashtags

Les hashtags n'ont pas vocation à être lu par tes abonné⋅es mais par le "robot Instagram", c'est-à-dire, l'algorithme. Ce faisant, tu lui donnes des indications pour décrire le sujet de ton post, son contexte et d'autres informations importantes sur ton activité. C'est une manière de lui dire "hey, mon post parle de ça, tu peux le montrer aux utilisateur⋅trices qui aiment ce type de contenus sur Instagram".

Pour plus de détails sur les hashtags, je t'invite à lire mon article dédié entièrement à ce sujet.


5. Appliquer l'écriture inclusive

Si tu le peux, si tu en as l'énergie et le temps, je t'invite à rédiger tes légendes en appliquant les règles de l'écriture inclusive afin de produire un contenu plus féministe et plus inclusif. C'est aussi un point qui peut faire la différence.


J'espère que ces 5 astuces t'ont aidé. Si tu veux aller plus loin et obtenir des conseils personnalisés, tu peux aussi te faire accompagner et ainsi, gagner du temps. Tes questions sont évidemment les bienvenues en commentaires.