• Alice Bodineau

Algorithme Instagram : ce qu’il faut savoir

Mis à jour : avr. 14

Selon Larousse, l’algorithme est un “ensemble de règles opératoires dont l'application permet de résoudre un problème énoncé au moyen d'un nombre fini d'opérations. Un algorithme peut être traduit, grâce à un langage de programmation, en un programme exécutable par un ordinateur”. C’est cette dernière caractéristique qui nous intéresse, vous vous en doutez (en plus les maths, c’est pas vraiment mon truc).


Lorsque les réseaux sociaux sont nés, toutes les publications qui apparaissaient sur nos fils d’actualités étaient simplement triées par ordre chronologique. Les algorithmes n’existaient pas encore, le reach (aussi appelé portée organique ou portée naturelle) était alors de 100%. Mais aux vues du nombre de contenus publiés à la seconde sur les réseaux, et pour garder l’attention de ces utilisateurs, les fondateurs de ces plateformes ont imaginés des algorithmes pour trier et sélectionner les contenus selon des critères bien précis. L'algorithme passe par plusieurs étapes parmi lesquelles :

  • l'analyse toutes les données disponibles sur votre profil,

  • la recherche des corrélations en repérant des comportements répétés

  • la déduction de prédictions,

  • et enfin la sélection des contenus qui apparaîtront sur votre fil d’actualité.

Le fonctionnement précis de ces robots (celui d'Instagram mais également ceux de la plupart des grandes entreprises du numérique - coucou Google), sont assez opaques. Peu d'informations sont disponibles sur le sujet et pour la plupart, elles sont le fruit de déductions et de raisonnements réalisés par des professionnels du secteur. Très peu d'informations sont communiquées par les entreprises elles-mêmes, en tout cas pas pour les plus gros poissons du secteur. Pour être sûre de ne pas vous dire de bêtises, je me suis donc principalement basée sur les informations de Dan Noel, aujourd'hui professionnel du marketing, qui a lui-même travaillé sur la fabrication des algorithmes.

La manière dont sont imaginés les algorithmes reste relativement opaque.

Petit à petit, la portée organique des publications (=sans faire appel à Facebook Ads, le service de publicité de Facebook et Instagram) a chuté pour atteindre 2% en moyenne pour des pages moyennes ou importantes, et jusqu’à 23% maximum pour les pages à moins de 1000 likes, en 2016 (je n’ai pas trouvé de chiffre plus récents malheureusement !).


Aujourd’hui Instagram (propriété de Facebook, on le rappelle) cherche à vous attirer vers son service de publicité. Bien sûr. Mais tout n’est pas perdu du côté de l’organique ! Pour vous aider, j’ai fait la liste des critères clés qui permettent à l'algorithme d’Instagram de mettre en avant votre contenu, ou pas… Ainsi vous serez plus à même d’adapter vos publications pour que l’algorithme les valorisent !


Et si la baisse de reach n’était pas une fatalité ?

L'engagement

Dès que votre photo est publiée, elle est immédiatement présentée à un échantillon de vos abonnés. Selon le nombre de réactions suscitées auprès de cet échantillon-test, mais aussi la rapidité des ces réactions, l’algorithme “poussera”, ou non, votre publication vers de nouveaux utilisateurs. Pour obtenir des résultats satisfaisants, votre photo doit donc provoquer des likes, des commentaires ou des partages (oui, même sur Instagram, les partages en stories ou en messages privés sont aussi pris en compte ) et ce, aussi rapidement que possible.


Exemple de publication avec un bon taux d'engagement :

La pertinence des contenus (aussi appelée “relevance”)

L’algorithme fait apparaître un contenu uniquement s’il est susceptible d’intéresser l’utilisateur concerné. S’il a repéré que vous étiez particulièrement sensible aux contenus “green” ou “sport” par exemple, il les fera remonter dans votre fil d’actualité (c’est notamment ce qui provoque les “bulles de filtres”, mais c’est un autre sujet !).


La relation

Instagram (tout comme Facebook) tient à redonner de la place à nos relations les plus proches. C’est l’une des grandes tendances du moment chez ces deux mastodontes mais aussi plus largement sur le web : ramener de l’humain dans le virtuel. Pour cela on imagine aisément qu'Instragram se sert notamment des données fournies par Facebook mais analyse également toutes nos interactions et en déduit ainsi notre cercle de relations les plus proches.


Instagram repère nos amis de la "vraie vie" pour pousser leurs contenus sur notre feed.

La fraîcheur

C’est l’un des critères que nous connaissons le mieux : plus un contenu est récent, plus il sera susceptible d’être mis en valeur. Le jour et l’heure de publication jouent un rôle important. Les statistiques directement disponibles dans l’application Instagram (à condition d’être passé en profil “professionnel” - c’est gratuit) vous permettent de repérer les meilleures plages horaires en fonction de votre audience.


La recherche

Les recherches effectuées dans la barre de recherche du réseau sont également prises en compte par l’algorithme. Elles permettent de repérer un profil ou un type de contenu qui nous intéresse et l’algorithme poussera alors automatiquement ce type de contenu en particulier.


Le partage

Exactement dans la même dynamique que les recherches, les partages que nous effectuons, en storie ou en messages privés permettent à l’algorithme de repérer le type de contenu qui nous intéresse. S’il repère des comportements récurrents, il les mettra alors automatiquement en avant dans notre fil d’actualité.


Dans un deuxième temps, l’algorithme déduira de ces partages, un lien proche avec la personne avec qui vous avez partagé le contenu. Il poussera alors vos publications dans son fil d’actualité et vice versa.


L'attention des utilisateurs (le temps passé).

L’algorithme chronomètre le nombre de secondes passés sur telle ou telle publication pour en déduire notre intérêt : plus nous passons de temps sur un contenu, plus il y a de chances que ce contenu nous intéresse. Si ce comportement se répète, Instagram poussera dans notre fil d’actualité des contenus similaires.


Pour conclure : l’algorithme Instagram est un savant mélange de tous ces éléments. Savant oui, mais surtout mystérieux car l’entreprise se garde bien de divulguer le formule exacte (qui change, de toutes façons, très fréquemment !).


Cette liste vous permet déjà de repérer des éléments importants sur lesquels vous devrez être vigilant. Comme j’en parlais dans mon article sur les tendances 2019, l’humain revient au centre des interactions. Ne l’oubliez pas ! Pour cela, pensez à proposer un contenu de qualité, tant dans vos visuels que dans vos légendes mais également à répondre aux commentaires et aux messages privés.


Dernier conseil : veillez à bien remplir toutes les informations utiles sur votre profil Instagram !


C'est cet ensemble de bonnes pratiques qui vous permettra de mettre le maximum de chances de votre côté pour que votre contenu soit vu sans dépenser un centime !


Pour aller plus loin, vous pouvez aussi regarder cette vidéo de Dan Noël :



Si vous souhaitez augmenter la portée organique de vos posts Instagram, fixez un rendez-vous via mon calendrier Calendly afin que nous puissions en discuter ! :)


Et pour ne rien rater des prochains articles et recevoir des infos bonus, inscrivez-vous à la newsletter :



Source : Dan Noel