• Alice Bodineau

Combien coûte un community manager indépendant ?

Mis à jour : 3 janv. 2019

Si pensez embaucher un ou une Community Manager (CM) en CDI ou en CDD, vous pouvez connaître facilement les dépenses que vous aurez à fournir, par mois et/ou par année. Mais un freelance ? Avant de vous engager sur une mission, vous aimeriez en savoir plus sur le coût d’une mission. On me pose souvent la question et les réponses sont multiples, plusieurs paramètres étant à prendre en compte. On fait le point ici.


Pour savoir pourquoi si le CM freelance est la meilleure solution pour vous, vous pouvez lire mon article « Pourquoi travailler avec un CM freelance ? ».


Vous pouvez avoir besoin de faire appel à un CM freelance pour une mission exceptionnelle ou pour renforcer une équipe temporairement. Si vous jetez un œil sur les plateformes de freelances, vous pourrez voir apparaître des tarifs si différents qu’il vous sera difficile de trouver le bon profil ! Si de tels écarts de prix existent, c’est parce que les profils de CM peuvent être très différents. Et les missions demandées également. Peut-être avez-vous déjà travaillé avec un CM freelance ou un autre travailleur indépendant ? Si c'est le cas, dites-le moi en commentaire ! :) Vous vous êtes peut-être demandé comment fonctionne la facturation des indépendants ? Car le community manager, comme tous les freelances, ne facture pas purement et simplement la mission qui lui a été confiée.


Travailler avec un community manager indépendant : combien ça coûte ?

Le type de mission

Selon que vous ferez appel à un CM pour animer vos réseaux sociaux, pour créer du contenu (photos, vidéos, articles…) ou pour établir votre stratégie, le prix ne sera pas le même car les compétences utilisées et le temps nécessaire ne seront pas les mêmes. Un CM pourra (très) difficilement vous donner une fourchette de prix si les missions demandées ne sont pas clairement établies.


Les charges fixes

Un community manager indépendant se doit de régler des cotisations sociales, comme les salariés, et ce, même si les cotisations et les taux ne sont pas les mêmes. Un CM freelance a aussi des charges fixes que n’aura pas un salarié comme les frais liés à son site internet par exemple. Ce sont des charges invisibles pour les clients, mais essentielles dans la vie de tout professionnel indépendant.


Du temps pour gérer l’administratif

Le community manager indépendant doit gérer lui-même toutes les démarches administratives liées à son activité : impôts, cotisations sociales, complémentaire santé… Vous serez d’accord avec moi pour dire que cela demande du temps ;) C’est du temps en moins consacré aux missions de ses clients et qui doit être pris en compte de sa facturation.


Gérer l'administratif : ma passion (ou pas...)

Du temps pour prospecter

Comme l’administratif, le CM doit effectuer lui-même sa prospection : stratégie de contenu, mailing, appels téléphoniques… Il prend le temps de discuter, parfois il doit déjeuner avec un client ou le rencontrer dans ses locaux. Il faut aussi négocier. Tout cela prend du temps et lui coûte de l’argent. Un indépendant peut ponctuellement se retrouver pendant plusieurs semaines sans missions. Quand son activité est installée depuis plusieurs années, ces périodes creuses se font normalement plus courtes et plus rares mais il faut plusieurs mois, souvent quelques années, pour obtenir une base solide et pérenne de clients et de missions.


Un parcours professionnel unique et toujours mis à jour

Formations et expériences : d’un CM à l’autre vous n’aurez pas du tout le même « background ». Qu’il s’agisse d’un CM junior ou senior ou qu’il soit issu d’une école de commerce, de communication, d’une formation pour adulte ou qu’il ait appris « sur le tas »… La plupart des community managers indépendants, comme beaucoup de freelances, se forment sans cesse aux évolutions de leur métier, de plus en plus souvent grâce à des formations en ligne. Ce sont aussi toutes ces compétences que vous solliciter et qui sont aussi facturées. Toujours à la recherche de nouvelles missions, le CM indépendant se doit de mettre à jour ses connaissances pour être prêt à répondre à d'éventuels nouveaux besoins.



J'espère que cet article vous aura permis de mieux comprendre la facturation des indépendants pour travailler avec eux en toute sérénité ! Vous pouvez poser vos questions en commentaire, je vous répondrai avec plaisir ! :)


N'oubliez pas de me dire dans les commentaires si vous avez déjà travaillé avec un freelance, community manager ou autres professions !


N'oubliez pas que vous pouvez fixer un rendez-vous pour obtenir un diagnostic gratuit par téléphone de VOTRE stratégie ou pour établir un devis selon vos besoins. Vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter (ci-dessous) pour ne rater aucun nouvel article et recevoir des infos bonus (une surprise vous attend en 2019...).


--

Source : Le Journal du CM