• Alice Bodineau

Honnêteté et vulnérabilité : tes alliés (sous-estimés) sur les réseaux sociaux

Mis à jour : févr 11

Afficher sa vulnérabilité sur les réseaux sociaux, en tant qu’être humain, créateur de contenu ou entrepreneur, ça peut sembler effrayant. Je me rends compte, au fur et à mesure de mes rencontres, que bon nombre d’entreprises ou d’entrepreneurs ont encore beaucoup de chemin à faire sur ce point. Pourtant, se montrer vulnérable, honnête et sincère peut avoir un impact considérable sur votre image de marque. Un impact positif bien sûr. ;)


Petit clin d'oeil à Extinction Rebelion UK, de circonstances. :)

Se montrer sincère pour créer une relation de confiance


Avant de s’attarder sur les raisons qui me poussent à aborder ce sujet, commençons par éclaircir cette notion de vulnérabilité. Par vulnérabilité, j’entends le fait d’afficher clairement tes doutes et tes erreurs. Oui, tes erreurs. Communiquer sur tes erreurs, tes échecs. Ceux qui font l’histoire de ta marque, ou ton histoire personnelle, les obstacles qui font la personne que tu es aujourd’hui.


Les réseaux sociaux ont la fâcheuse tendance à montrer un monde merveilleux, fait de bons moments, de victoires et de success stories. Mais tout le monde sait que la vie n’est pas un long fleuve tranquille. En construisant une image de marque parfaite, tu t’éloignes de ta communauté, de tes client.e.s. Retiens bien cela : à l’heure du tout numérique, nous n’avons jamais autant eu besoin de contacts humains sincères. C’est clairement visible sur les réseaux sociaux notamment avec les stories Instagram qui offrent un support d’expression plus spontané car éphémère : dans les stories on prend le temps d’échanger, de s’interroger, de montrer un quotidien parfois plus simple, moins tape-à-l’oeil. Je t’invite à te saisir de cette fonctionnalité pour créer une certaine proximité avec ta communauté. Car nous y voilà : en quoi se montrer honnête et sincère aurait-il un impact positif sur l’image de ma marque ? Parce qu’en se faisant, tu te montres HUMAIN. En assumant tes échecs ou tes doutes, tu offres à ta communauté l’occasion de s’identifier à ton histoire et de te faire confiance. C’est parce que tu auras su rebondir après un coup dur qu’ils sentiront ton engagement, ta volonté de bien faire pour leur offrir le meilleur.


Et je me répète sûrement mais il n’y a pas mieux qu’une relation saine basée sur la confiance et l’honnêteté, entre toi/ta marque et ta communauté (de fans et/ou client.e.s), pour pérenniser ton activité.


Voici un exemple parlant extrait d'un article de Yéza Lucas :

J’ai commis l’erreur de vouloir reproduire les mêmes techniques de marketing d’entrepreneurs qui m’inspiraient, et j’avais également voulu copier leur style. Je me suis vite rendue compte que ma communication était trop agressive et qu’elle ne me ressemblait pas. Elle ne plaisait d’ailleurs pas à mes abonnés.


Voilà une remise en question honnête et sincère dont Yéza a su tirer une leçon pour s'améliorer.


Tes doutes sont légitimes mais obsolètes


Ne panique pas tout de suite : c’est normal d’avoir peur. C’est normal et c’est ok. Nous n’avons jamais appris à communiquer sur nos points “faibles”, nos “échecs”. Pour toi, pour moi aussi et comme pour la plupart des gens, avouer une erreur c’est un aveu de faiblesse. Tu as peur qu’en communiquant sur tes doutes, les gens pensent que tu n’es pas à la hauteur, que ton travail n’est pas suffisamment professionnel ou de qualité etc. Mais ces hypothèses ne sont que le fruit de ton interprétation (subjective, par définition) !



Cette vision étriquée et dépassée de l’échec nous fait du mal car elle ne nous laisse pas le temps d’apprendre de nos erreurs. Mais nous pouvons changer notre regard sur la situation : dans la vie personnelle comme dans la vie professionnelle, assumer et apprendre de ses erreurs, c’est faire preuve de sagesse.


Pour changer de regard, tu auras besoin de déconstruire tes anciens schémas de pensées pour t’en créer de nouveaux, plus sains. C’est inconfortable, ça demande un peu de temps mais ça vaut vraiment, vraiment le coup.


Prêt à tenter l’expérience ? Dis-moi dans les commentaires si tu as déjà partagé publiquement un coup dur, un échec et les apprentissages que tu en as tiré, et comment ça s’est passé !


--

As-tu pensé à faire un diagnostic gratuit de ta présence en ligne (réseaux sociaux et blog d'entreprise) ?

Et pour ne rien rater des prochains articles, c'est par ici que ça se passe :