• Alice Bodineau

Quels réseaux sociaux choisir pour mon entreprise ? #2

Après avoir analysé Facebook, Instagram et TikTok, on parle cette semaine de quatre réseaux sociaux moins évidents mais néanmoins importants. Aujourd'hui je te parle de Linkedin, Twitter, Pinterest et Youtube. Cette série d'article a pour but de te donner le maximum de clés pour choisir les réseaux sur lesquels, en tant qu'indépendant ou en tant que PME, ta présence sera la plus efficace.

LINKEDIN

Contrairement à tous les autres réseaux sociaux dont je parle dans cette série d'articles, LinkedIn est le seul est à être un réseau social uniquement professionnel. Sur tous les autres réseaux on peut trouver des utilisateur⋅trices présent⋅es à titre strictement personnel ou des créateur⋅trices de contenus sur des thématiques particulières. Sur LinkedIn, rien de tout ça : uniquement des profils ou des groupes professionnels et des pages entreprises.

LinkedIn c'est tout de même plus de 310 millions d'utilisateur⋅rices actifs par mois, 16 millions d'inscrits en France. La moyenne d'âge est autour de 44 ans. C'est relativement élevé pour un réseau social (proche de la moyenne d'âge de Facebook) mais ce n'est pas étonnant pour un réseau social professionnel sur lequel sont autant présent⋅es des étudiant⋅es que des profils "senior". On y retrouve 56% d'hommes pour 44% de femmes environ.


Les +

  • C'est d'abord le premier réseau social professionnel, le plus connu et le plus utilisé ;

  • C'est un réseau qui permet encore d'obtenir de bons résultats gratuitement (même si, nous le verrons en dessous, cela tend à disparaître) - avec une stratégie adaptée, il est possible de tirer son épingle du jeu ;

  • LinkedIn bénéficie aussi (un peu à la manière de Facebook) d'un écosystème de services et d'applications tierces qui peuvent être utiles selon tes besoins : LinkedIn Learning, LinkedIn Recruiter, LinkedIn Sales Navigator, SlideShare...

Les -

  • LinkedIn est un réseau qui "arrive à maturité" : un réseau à maturité est un réseau sur lequel il sera plus difficile d'obtenir des résultats satisfaisants, soit parce qu'il y a simplement trop d'utilisateur⋅rices, soit (et surtout) parce que la direction, jugeant qu'il y a suffisamment d'utilisateur⋅rices, modifie l'algorithme pour diminuer la portée naturelle des posts au profit de la publicité payante. Classic shit. C'est pénible mais il faut s'y attendre, Facebook et Instagram nous ont prévenu ;

  • Autre point négatif : c'est un réseau qui demande du temps et de l'énergie. Il ne suffit pas de partager un article par-ci par là. Pour espérer obtenir des résultats satisfaisants, il faut établir une vraie stratégie, publier régulièrement des posts engageants, sincères, pertinents.

Mon avis : faut-il être présent⋅e sur LinkedIn ?

Oui, si votre clientèle est constituée de professionnels (BtoB). Vous pouvez créer une page entreprise mais je ne suis pas tellement convaincue par ce format (peu d'entreprises ont une stratégie pertinente et intéressante sur leur page entreprise). Je te conseille donc davantage de créer ton propre profil, en particulier si tu es solo-preneur, dirigant⋅e, freelances ou salarié⋅e d'une PME.


Pour les activités BtoC, je conseille d'au moins créer un profil et de le tenir à jour, ne serait-ce que pour être visible si quelqu'un tape ton nom dans le moteur de recherche du réseau.


TWITTER

Twitter c'est le relou de la bande n'est-ce pas ? 😉 Relou pour deux raison principales que nous aborderons ci-dessous.


Twitter c'est quand même 326 millions d'utilisateur⋅rices actif⋅ves par mois dans le monde. 63% d'entre eux⋅elles ont entre 36 et 65 ans. 66% d'hommes pour 34% de femmes.

Les +

  • Une fois la prise en main effectuée, Twitter est un réseau assez amusant. Certes les tweets sont limités à 280 caractères mais c'est une contrainte qui peut être transformée en un chouette terrain de jeu ;

  • Twitter c'est aussi un réseau qui peut-être plus fun, ou l'on peut jouer la carte de l'humour (notamment avec les GIFs) ;

  • C'est aussi le réseau de la viralité : un contenu repris ici et là, puis par un compte important et hop, c'est un énorme coup de projecteur sur votre travail ;

  • Twitter étant un réseau de référence en terme d'actualité (les journalistes sont tous plus ou moins présents sur Twitter pour y faire de la veille) et ça peut-être une bonne base pour communiquer. Beaucoup de marques le font, surtout sur Twitter : rebondir sur l'actualité, proposer des contenus funs ou très sérieux sur des sujets chauds ;

  • Et enfin, l'un des points, à mon sens, les plus importants de Twitter : c'est le réseau social idéal pour soigner sa relation client. Twitter permet d'échanger, de discuter facilement avec tes clients ou tes prospects. Certaines marques ont même créé des comptes spécifiques de service client sur Twitter ; c'est le cas de Linkedin avec son compte LinkedInHelp. Disneyland a fait de même. Pour toi a priori, pas besoin d'un compte spécifique, ton compte principal suffira, mais engager des conversations c'est l'un des grands atouts de Twitter.

Les -

  • D'abord, Twitter est peut-être l'un des réseaux les plus difficiles à prendre en main. Son fonctionnement est assez différent de ce qu'on a l'habitude de voir sur les autres réseaux (qui se copient les uns les autres). Twitter nécessite un vrai temps pour l'apprivoiser. C'est en partie ce qui en fait un réseau assez élitiste et éloigné du grand public.

  • Deuxio : Twitter = haters. Yep... C'est certain, Twitter n'est pas le réseau de la bienveillance et c'est peu dire. Il y a des choses très chouette sur Twitter, mais les bad buzz, les grosses crises et la bashing (=critiques négatives qui finissent souvent en harcèlement) prennent toujours une autre ampleur sur Twitter. Je comprends que ça puisse faire peur pour des indépendant⋅es ou des PME qui n'auraient pas derrière eux une équipe marketing prête à encaisser ce genre de chocs. Moi la première, il m'est récemment arrivé de me prendre quelques commentaires bêtes et méchants, typiques de Twitter. Rien de grave heureusement (juste deux ou trois tweets) mais je pense avoir un eu un minuscule aperçu de ce que certains, et surtout certaines, peuvent recevoir sur Twitter... et ça fait froid dans le dos.


Mon avis : faut-il être présent⋅e sur Twitter ?

Pas forcément. Je pense que c'est un réseau pertinent pour celles et ceux qui ont vraiment envie d'expérimenter ce réseau un peu différent, envie d'essayer de nouveaux formats et/ou des contenus un peu plus funs par exemple. C'est aussi un réseau adapté pour les marques qui ont déjà une communauté et qui peuvent créer des conversations avec leurs clients ou leurs prospects sur ce réseau. Pour le reste, je ne pense pas que ce soit pertinent d'engager du temps et de l'énergie sur ce réseau.


PINTEREST

Là on va pouvoir commencer à discuter sérieusement... 😁 J'en ai déjà parlé dans la newsletter, Pinterest c'est un peu ma révélation de 2020. D'ailleurs si tu veux nous rejoindre, c'est par ici que ça se passe :

Pinterest est peu connu et son utilisation n'est pas encore très répandue chez les indépendant⋅es ou auprès des PME et pourtant... !

Pinterest c'est plus de 400 millions d'utilisateur⋅rices actif⋅ves par mois dans le monde qui ont en moyenne entre 18 et 64 ans (ça ne nous apprend pas grand chose, j'en conviens). Pinterest a longtemps été considéré comme un réseau social "pour les femmes" (🙄🤢😑) à cause de son esthétisme et des thématiques prépondérantes qu'on y retrouve (la mode et la déco y règnent en maître). Dans les chiffres c'est vrai qu'on retrouve encore majoritairement des femmes (60% contre 40% d'hommes) mais ce chiffre est à relativiser car le nombre d'utilisateurs a fait un bond ces dernières années et cette tendance n'est pas prête de s'inverser à mon avis. Et puis dans les faits, on devrait arrêter de s'adresser spécifiquement aux hommes ou aux femmes parce que c'est sexiste, discriminant pour les personnes non-binaires et parce qu'il n'existe quasiment aucune thématique qui ne puissent pas intéresser tous les genres (c'était le topo féminisme, sorry not sorry 😁).


Les +

  • Le plus gros atout de Pinterest : apporter du trafic vers ton site. Car pour être honnête, Pinterest est plus un moteur de recherche qu'un réseau social (un moteur de recherche efficace, très efficace même, si on adopte la bonne stratégie !) ;

  • C'est un réseau qui peut correspondre à toutes les activités, BtoB comme BtoC ;

  • C'est aussi un allié de poids pour les boutiques e-commerce ;

  • Autre atout non-négligeable : les utilisateur⋅rices de Pinterest sont plus attentifs que sur d'autres réseaux (pour l'instant en tout cas).

Les -

Tout n'est pas seulement merveilleux sur Pinterest malheureusement...

  • C'est un réseau qui demande un minimum de temps et d'énergie si on veut obtenir des résultats satisfaisants. Pour obtenir des résultats encourageants, il faut être présent, poster, enregistrer régulièrement. Être actif sur le réseau ;

  • L'un des soucis de Pinterest c'est son manque de diversité dans les thématiques abordables. Pour espérer tirer son épingle du jeu sur cette plateforme, tu ne dois pas sortir de ta zone d'expertise (ou très peu). Pour une entreprise ce n'est pas forcément très contraignant, mais ça l'est davantage pour un⋅e créateur⋅rice de contenus ou un⋅ indépendant⋅e qui aimerait faire pivoter son activité par exemple.


Mon avis : faut-il être présent⋅e sur Pinterest ?

Ouiiiiiiiii ! Pinterest est une plateforme qui peut permettre d'amener du trafic vers ton site à long-terme. Tu le sais, j'ai une grande préférence pour ce qui va apporter du positif à long-terme. Le court-terme m'intéresse peu. Pour Pinterest, bien qu'il faille être présent régulièrement sur la plateforme (c'est le revers de la médaille), un contenu peut ramener du trafic pendant des semaines, des mois voire des années ! Pendant que sur Instagram, nos contenus sont oubliés après 24h (et encore, je suis sympa)... Pinterest est un réseau qui me semble assez facile à appréhender et qui peut permettre d'obtenir des résultats remarquables.


YOUTUBE

YouTube c'est LE réseau social de référence pour les contenus vidéos. Il a dévoré presque toutes les parts de marché du secteur, laissant quelques miettes à Dailymotion, Viméo et quelques autres. Il comptabilise aujourd'hui plus de 2 milliards d'utilisateur⋅rices actif⋅ves par mois dans le monde. La moyenne d'âge est assez jeune puisque la majorité d'entre elles⋅eux ont entre 16 et 34 ans (mais la génération de nos parents s'y met de plus en plus !). 62% d'hommes et 38% de femmes.

Les +

  • En tant que première plateforme vidéo, c'est de fait celle sur laquelle tu as le plus de chance de rencontrer ton⋅ta client⋅e idéal⋅e ;

  • Youtube appartient à Google et on le sait, tous les contenus publiés sur la plateforme impacte les résultats de recherches Google - l'algorithme Google est extrêmement complexe mais on peut, sans prendre trop de risques, estimer que Google va davantage privilégier les contenus vidéos de Youtube plutôt que ceux issus des concurrents ;

  • Youtube c'est aussi une plateforme intéressante pour créer une communauté.

Les -

  • Produire un contenu vidéo c'est beaucoup, beaucoup de travail : beaucoup de temps, de compétences particulières, d'énergie, d'argent... Lancer une chaîne Youtube professionnelle ça peut être une bonne idée mais il faut être motivé car les résultats peuvent se faire attendre et ne pas être à la hauteur de tout le travail engagé ;

  • Autre point faible de Youtube : les utilisateur⋅rices restent sur la plateforme et il est difficile de les convertir en trafic vers ton site ou vers tes réseaux sociaux.

Un chouette exemple d'une architecte d'intérieur indépendante qui joue le jeu de Youtube avec des vidéos de qualité :


Mon avis : faut-il être présent⋅e sur Youtube ?

Je dirais plutôt non. Je pense que Youtube c'est génial pour les créateur⋅rices de contenus qui ont le temps, l'énergie et l'envie pour s'y plonger, ou pour les marques qui ont des équipes entières dédiées à cela. Certains freelances le font avec succès, et si tu en as l'envie, fais-toi plaisir ! Tu peux aussi tester une vidéo ou deux, voir si le format te plaît, inventer quelque chose qui te parle. Mais si tu veux obtenir des résultats avec Youtube, il faudra produire du contenu régulièrement. Si tu n'es pas sûr⋅e d'avoir suffisamment de motivation ou de temps pour cela,a lors ce n'est peut-être pas toi (ou pas pour tout de suite ?).


Voilà pour ce tour d'horizon des réseaux sociaux. J'espère qu'il t'aura vraiment permis d'y voir plus clair pour que tu puisses choisir les réseaux qui te correspondent. Si tu as la moindre question, écris-moi à hello at alicebodineau.com. Évidemment mes conseils ne sont pas à prendre au pied de la lettre. Fais-toi ton propre avis en fouillant sur le web et/ou en testant par toi-même ! 😉