• Alice Bodineau

Réseaux sociaux : en finir avec la course aux likes !

Mis à jour : avr. 23

S'il y a quelques années le nombre de mentions "j'aime" d'une page Facebook étaient encore un vrai révélateur de la popularité d'une marque, c'est loin d'être encore le cas aujourd'hui. Le nombre de likes sous les publications Instagram pourrait être amené à disparaître - le test est déjà en cours en ce moment. Course aux likes ou course aux abonnés : même combat.


Mais alors à quels indicateurs peut-on se fier ? Et comment sortir son épingle du jeu sur les réseaux sociaux ?


Obtenir des likes n'est pas une fin en soi, au contraire. Il faut aller plus loin.

Une course perdue d'avance

Les algorithmes (en particulier celui de Facebook) poussent les marques à se tourner vers la publicité payante (spoiler : parce que la publicité payante, ça ramène des sousous dans les poches de Facebook). C'est pour cela que la portée organique des publications ne cesse de baisser depuis des années.


Instagram quant à lui incite à publier en quantité (enfin pour être précis, il veut les deux : qualité ET quantité). Ce qui ne l'empêchera pas de ne montrer tes publications qu'à une partie de ta communauté. Donc à quoi bon chercher à atteindre le maximum d'abonnés si seulement une petite partie d'entre eux voit passer tes publications dans leur fil d'actualité ?


Et pire : à quoi bon chercher à tout prix à faire grossir le nombre de likes/de fans si, au bout du compte, tu n'obtiens pas davantage de ventes ?


Il est temps de voir plus loin que le nombre de likes

C'est une course sans fin et perdue d'avance : on ne maîtrise pas les algorithmes des réseaux sociaux. Il changent très souvent et continueront de changer. Il faut donc savoir prendre du recul et trouver le bon équilibre entre des publications suffisamment régulières, pour que l'algorithme ne nous oublie pas, et ne pas faire happer par cette spirale infernale de chiffres et de statistiques. Un délicat exercice d'équilibriste qui est aujourd'hui au coeur de mon travail sur les réseaux sociaux.

Sur les réseaux sociaux, privilégier la qualité à la quantité

La solution : des contenus de qualité. Les contenus de qualité sauront retenir l'attention et déclencheront des réactions virtuelles (likes, partages, commentaires) mais aussi réelles : on parlera de ton entreprise, on retiendra plus facilement le nom de ta marque et on reviendra vers elle en cas de besoin !

Prendre le temps de produire un contenu de qualité.

C'est le principe même du "slow-content" (ou "contenu en conscience") : moins mais mieux. C'est mieux d'un point de vue écologique mais aussi pour ta marque !


Pour l'écologie d'abord, parce que publier, c'est polluer. On évite donc, autant que possible, de polluer pour ne rien dire. Je t'invite à lire mon article sur l'écologie numérique si tu ne connais pas bien le sujet.


Pour ta marque ensuite, parce que créer du contenu pour les réseaux sociaux, c'est s'adresser aux individus derrière les écrans. Des gens qui veulent consulter des contenus de qualité : un contenu pédagogique ou divertissant, qui fait corps avec ta marque et qui ne les prend pas pour des imbéciles. ;)


Mille vrais fans plutôt qu'une sempiternelle course aux likes

Artiste ou entrepreneur, tu n'as pas besoin d'être à la tête d'une communauté d'un million de fans ! Imaginée à l'origine pour les artistes, la théorie des "1000 vrais fans" de Kevin Kelly est adaptée à tous les créateurs.

1000 vrais fans prêts à te suivre

Que dit-elle ? 1000 vrais fans suffisent à pérenniser ta marque.


1000 vrais fans prêts à acheter tous tes services ou tes produits, prêts à défendre et conseiller ta marque, 1000 vrais fans engagés et à l'écoute de ta marque. Il n'est pas question ici de followers, d'abonnés ou de likes mais bien de fans, de vrais fans, d'individus bien réels qui apprécient sincèrement tes valeurs, ton message et se reconnaissent en toi.


Bien sûr, créer une telle communauté ne s'improvise pas et te demandera du temps et de l'énergie. Mais en respectant quelques règles simples, tu peux toi aussi construire une communauté fiable qui te permettra te vivre sereinement de tes contenus.


Bien que cette théorie ne s'applique à l'origine qu'aux "créateurs", elle me semble particulièrement intéressante pour toutes les entreprises. Elle ne pourra pas s'appliquer telle quelle à toutes les situations entrepreneuriales, mais tu peux y trouver une belle source d'inspiration pour ta stratégie de communication.


Pour approfondir le sujet, je te conseille l'article de Valentin Decker que je trouve clair et simple. Et si tu veux toi-aussi construire une communauté de fans rentable et durable, prends rendez-vous et discutons-en ! :)


Le taux d'engagement : un bon indicateur sur les réseaux sociaux

Si tu n'en démords pas, s'il te faut absolument un chiffre, il y a toujours le taux d'engagement, plus précis et plus exigeant que le nombre de likes. Sa formule varie d'une étude à l'autre. Sur Instagram on retrouve le plus souvent : nombre d'abonnés / nombre de commentaires ou d'interactions (likes, partages et commentaires) d'une publication. Il n'est pas idéal mais reste tout de même parmi les meilleurs indicateurs pour connaître l'impact d'une publication, notamment si vous devez rendre des comptes auprès de vos supérieurs ou d'un client.


En bref : les statistiques sont à prendre avec des pincettes, spécialement le nombre de likes ou d'abonnés de votre page Facebook ou de votre compte Instagram. J'espère que cet article t'aura permis de mettre le doigt sur les limites de cette course aux likes car ce n'est pas une fin en soi, bien au contraire. Ta marque, ton équipe et tes collaborateurs ont bien plus à y gagner en construisant une communauté de fans engagés, loyaux et intelligents, qui seront prêt à acheter tes services/produits au bon moment !


--

Tu as une entreprise éthique, respectueuse des humains et de l'environnement ?


Pour booster ta visibilité grâce aux réseaux sociaux, prends rendez-vous et discutons-en !


Et pour ne rien rater des prochains articles, c'est par ici que ça se passe :